Vous rentrez d’une promenade dans les bois avec votre chien ? Votre fidèle compagnon est sorti se dégourdir les pattes dans le jardin ? Dans les deux cas, il y a des chances qu’un indésirable se soit accroché à la fourrure de votre toutou. Les tiques sont des petits parasites qui sévissent toute l’année, même s’ils sont plus actifs lorsque les températures dépassent les 7 °C. Les risques de morsure de ces petites bêtes sont donc plus grands de mars à octobre. Dans cet article, nous partageons quelques conseils pour protéger votre animal et vous expliquons l’utilité fondamentale d’une telle protection.

tique chien

Reconnaître la tique chez le chien

Les tiques ressemblent à de petites araignées plates, car elles aussi ont huit pattes. Les femelles se nourrissent du sang de l’« hôte », par exemple votre chien. Une fois que la tique est gorgée de sang et que son corps a totalement gonflé, elle se laisse tomber sur le sol.

Nous conseillons après chaque promenade ou autre activité extérieure de vérifier qu’une tique n’ait pas mordu votre chien. En règle générale, vous ne verrez que le corps de l’insecte dépasser, car sa tête est accrochée à la peau de votre compagnon. Cherchez donc quelque chose qui ressemble à une verrue grisâtre ou brunâtre d’une taille de un à trois millimètres. Les parties du corps où les tiques préfèrent s’installer sont les zones aux poils plus fins. Pensez donc à regarder la tête, les oreilles (à l’extérieur et à l’intérieur), les aisselles et les aines de votre toutou. Passez vos doigts à ces endroits et sentez s’il y a une petite bosse inhabituelle : il s’agit du signe d’une inflammation provoquée par la morsure de la tique.

Vous avez repéré la bête ? Retirez-la avec une pince à tiques désinfectée : agrippez la tique le plus près possible de la peau à l’aide de la pince et tirez en tournant la pince pour éviter que la tête ne se rompe du corps du parasite. Déposez-la ensuite sur un papier et débarrassez-vous-en. N’oubliez pas ensuite de désinfecter une nouvelle fois la pince.

De sales bestioles ?

La présence d’une tique sur votre chien est certes peu ragoûtante, mais elle est surtout dangereuse ! Ces petites bestioles peuvent en effet transporter la maladie de Lyme, transmissible aussi bien à l’homme qu’à votre animal à quatre pattes. Votre chien peut ne développer aucun symptôme, mais dans le cas contraire, il souffrira de douleurs articulatoires, de fièvres, de pertes d’appétit, et/ou de problèmes rénaux ou cutanés.

Les tiques (ou plus précisément, une bactérie qu’elles transportent) transmettent aussi l’anaplasmose, une maladie qui peut provoquer de la fièvre, des douleurs articulatoires et un dysfonctionnement des organes. Elles sont par ailleurs porteuses de parasites tels que babesia et erlichia, qui étaient autrefois présents dans des pays étrangers, mais que nous retrouvons de plus en plus souvent dans nos contrées en raison du réchauffement climatique.

Comment éviter que votre chien ne soit mordu par une tique ?

Si vous savez déjà que vous devez régulièrement vermifuger votre toutou, vous n’aurez alors aucune difficulté à appliquer les mesures suivantes pour le protéger des tiques :

  • Appliquez un produit anti-tique sur la peau de votre chien. Plusieurs solutions existent à cet effet, comme les pipettes et les sprays qui sont efficaces pendant plusieurs semaines.
  • Pour être tranquille pendant plusieurs mois, vous pouvez faire porter un collier anti-tique à votre compagnon.
  • Enfin, il existe une alternative aux solutions chimiques : un collier de perles en céramique.

Voilà ! Maintenant, vous savez parfaitement comment protéger votre fidèle compagnon.