« Quoi de plus mignon qu’un carlin ? », nous direz-vous. Et vous avez absolument raison ! Le seul souci, c’est que vous devrez débourser une somme d’argent importante pour devenir l’heureux maître de ce chien à l’apparence amusante. Une apparence qui, de surcroît, est due à des pathologies physiques génétiques résultant des méthodes d’élevage de la race. Avant d’acheter un carlin, sachez donc que cette race est particulièrement sujette aux problèmes de santé. Découvrezen plus ici !

Kwaaltjes mopshond

Des ronflements sans danger ou pathologiques ?

Les carlins possèdent une truffe extrêmement courte ; une caractéristique physique qui n’est pas sans conséquence, allant des ronflements anodins à la dyspnée. Cette race de chiens possède en outre des narines très rapprochées, un palais trop bas et une trachée trop étroite, ce qui la rend d’autant plus sensible à l’hyperthermie (les chiens régulent en effet leur température corporelle via la respiration). La solution ? Celle-ci dépendra avant tout de la gravité des problèmes. Des médicaments peuvent être administrés à votre chien pour favoriser l’élargissement de ses voies respiratoires supérieures et une opération chirurgicale peut être pratiquée pour élargir ses narines.

Les inflammations de la peau, une pathologie courante chez les carlins

L’intertrigo inguinal, également appelé eczéma marginé de Hebra, est une inflammation de la peau causée par des champignons. En tant que (futur) maître d’un carlin, vérifiez régulièrement que votre animal n’en souffre pas. Les frottements de la peau et l’humidité présente entre les plis cutanés favorisent chez de nombreux carlins les infections bactériennes, avec des démangeaisons sévères à la clé. Si votre chien est atteint d’intertrigo, nettoyez délicatement les régions touchées de la peau et appliquez-y de la crème anti-inflammatoire après avoir demandé conseil à votre vétérinaire.

Les problèmes oculaires eux aussi fréquents

La troisième catégorie de problèmes de santé touchant le carlin est étroitement liée à l’excès de peau responsable de l’intertrigo. De nombreux carlins souffrent en effet de l’enroulement de leurs paupières, qui provoque lui-même le frottement des cils sur la cornée. Résultat ? Les yeux sont irrités, voire enflammés. Les lavages oculaires et pommades permettront de soulager les désagréments, mais il arrive qu’une chirurgie correctrice des paupières soit la seule solution à long terme.

Pour terminer, sachez que certains carlins souffrent également de kérato-conjonctivite sèche (KCS), une maladie oculaire causée par un manque de production de larmes. Or, les larmes sont essentielles au nettoyage et à l’humidification des yeux ! Heureusement, des gouttes oculaires résoudront rapidement le problème.

Acheter un carlin

Vous l’aurez compris, un carlin est sujet à beaucoup de problèmes de santé spécifiques qui demandent des soins attentifs. Si vous souhaitez tout de même adopter un chiot de cette race, veillez donc à vous adresser à des éleveurs sérieux, spécialisés dans l’élevage de carlins. Vous pouvez même assister à des rassemblements organisés par des clubs de race pour plus d’informations. Sachez enfin que vous devrez attendre un certain temps avant de recevoir votre chiot, et qu’une disponibilité immédiate est rarement un bon signe.