L’éducation de votre chien que vous assurez à la maison est une étape cruciale dans son développement. Toutefois, vous ne devez pas sous-estimer l’importance d’une école de dressage. Et n’optez pas pour la plus proche de chez vous sur simple prétexte que vous voulez éviter à votre compagnon de trop long trajets en voiture. Dans cet article, nous avons dressé la liste de plusieurs conseils pratiques pour choisir en âme et conscience l’école de dressage la plus adaptée à votre boule de poils.

Suivez votre premier instinct, mais posez aussi des questions

Première exigence : votre chien et vous devez avoir un bon « feeling » avec l’école ainsi qu’avec l’instructeur. Nous vous conseillons donc de ne pas vous inscrire tout de suite et de demander une période d’essai sans engagement. Pas de panique, la plupart des écoles de dressage n’y verront aucun inconvénient. Pensez également à demander à l’instructeur s’il est titulaire d’un diplôme de dressage canin ; une bonne école de dressage verra cette question comme parfaitement justifiée et se fera même un plaisir d’expliquer dans les moindres détails la formation suivie par l’instructeur. N’hésitez pas non plus à discuter avec d’autres personnes suivant les cours. Grâce à leur avis, vous pouvez vous faire une meilleure idée du contenu des leçons et de la personne qui les donne.

Comment se déroule un entraînement de chien ?

La meilleure manière d’éduquer votre chien est sans aucun doute sujette à discussion. Les techniques en matière d’éducation et entraînement canin sont en perpétuelle évolution, car nous en apprenons tous les jours un peu plus sur le comportement de nos fidèles compagnons. Aujourd’hui, la tendance générale est de fonctionner avec une éducation positive, parce qu’elle permet d’obtenir les meilleurs résultats. Voyez donc si l’école de votre choix promeut ce type de comportement. Il est également bon de savoir quels aspects du comportement canin sont abordés lors des séances d’entraînement : obéissance, exercices répétitifs, socialisation, coordination, etc. Avant de faire votre choix, déterminez également ce qui vous semble le plus utile dans votre situation : apprendre à travailler avec votre chien ou lui apprendre à exécuter des ordres sur commande.

À quelle fréquence ? Comptez sur les capacités d’apprentissage

Un chiot dispose d’une grande capacité d’apprentissage. Mettez donc à profit ses jeunes années pour tirer le maximum de ses capacités. En règle générale, une à deux séances par semaine devraient suffire. Le reste du temps, vous pouvez poursuivre les entraînements à la maison. Limitez-vous à des entraînements quotidiens d’une durée de cinq à dix minutes, mais gardez bien à l’esprit que vous devez rester cohérent(e) dans vos habitudes et dans vos règles établies au sein de la maison.